Le CBD est-il dangereux pour la santé ?

Souvent adulé pour ses vertus thérapeutiques et tantôt décrié pour ses prétendus dangers et son assimilation au cannabis, le CBD partage les foules et les autorités. Pour cause, la définition, les législations en matière de consommation et de commercialisation du CBD diffèrent d’un pays à l’autre. Retour sur une controverse qui interroge : le CBD est-il dangereux pour la santé ?



Table des matières:
  1. Le CBD, qu’est-ce que c’est ?
  2. CBD : ce que dit la législation française
  3. Où acheter ses produits à base de CBD ?
  4. Quels sont les risques de consommation du CBD ?
  5. Les effets secondaires plausibles du CBD
  6. Comment consommer du cannabidiol ?
  7. Quel usage de l'huile de CBD peut-on faire ?
  8. Non le CBD n’est pas dangereux pour la santé

Le CBD, qu’est-ce que c’est ?

Le plant de chanvre détient plus de 100 cannabinoïdes dont les deux plus célèbres sont le CBD aussi appelé cannabidiol et le THC. Si le chanvre et la marijuana sont tous deux dérivés de la plante de cannabis, le chanvre ne contient pas suffisamment de tétrahydrocannabinol (THC) pour produire des effets psychotropes. Le chanvre (industriel) contient 0,3 % ou moins de THC, tandis que la marijuana contient plus de 0,3 % de THC.
Le CBD interagit avec le système endocannabinoïde (ECS) du corps, qui aide à réguler le système immunitaire, l'appétit, le sommeil, l'humeur, la digestion, l'inflammation, la douleur, le contrôle moteur, la régulation de la température, la reproduction et la mémoire.

CBD : ce que dit la législation française

Le cannabidiol (CBD) sous forme d’extrait est légalisé en France, concrètement il peut être consommé sous forme d’e-cigarette, de produits alimentaires, d’huile, de gélules. Après plusieurs débats, il est désormais de nouveau possible de vendre des feuilles et des fleurs de chanvre en France. Au-delà de 0,3% de THC le cannabis ou tout dérivé est interdit en France. Bien que l'huile à base de CBD soit légale en France - moyennant un taux de THC inférieur à 0,3% - , il est illégal pour les entreprises de promouvoir leurs produits à base de CBD en tant que remède, traitement ou prévention d'une maladie ou d'un état spécifique. Les producteurs et les distributeurs doivent également être attentifs à un grand nombre de précautions et régulation dans la production et la commercialisation de produits à base de CBD.

Où acheter ses produits à base de CBD ?

Si les vendeurs de CBD en ligne et les les CBD shops se déploient largement dans l’hexagone, force est de constater qu’il faut privilégier les vendeurs qui bénéficient d’une certaine expertise sur le sujet et qui adoptent une grande transparence quant à la composition de leurs produits à base de CBD. Pour ceux qui seraient tentés d’aller acheter du CBD dans les pays voisins : attention le cadre légal diffère d’un pays à l’autre et vous risquez d’entrer en situation de fraude. En passant par Kempt pour vos produits à base de CBD, vous pouvez commander vos produits à base de CBD (huiles, fleurs de CBD …) et vous faire livrer en 3-4 jours ouvrables en France métropolitaine ou en 6 à 12 jours ouvrables en Europe. La livraison est simple, rapide, efficace. Les produits Kempt disposent de certificats d'analyse effectués en France pour attester des taux et de la qualité des produits.

Quels sont les risques de consommation du CBD ?

Selon le Harvard Health Publishing, les deux des plus grandes préoccupations liées à l'utilisation du CBD sont les suivantes :

  • Le cannabidiol (CBD) peut augmenter les niveaux d'autres médicaments dans le corps de la même manière que le jus de pamplemousse.
  • Les personnes prenant des doses élevées de CBD peuvent présenter des anomalies dans les tests sanguins liés au foie et de nombreux médicaments en vente libre, comme l'acétaminophène (Tylenol), ont ce même effet.

Vous devez donc informer votre médecin si vous utilisez régulièrement du CBD.

Surtout, les interactions médicamenteuses avec le CBD ont non seulement un impact sur l'efficacité d'un médicament, mais elles peuvent aussi provoquer des effets secondaires néfastes. Une étude publiée dans JAMA Internal Medicine a révélé qu'en raison de l'utilisation simultanée de médicaments sur ordonnance et de compléments alimentaires en 2011, "15 % des adultes âgés sont potentiellement à risque d'une interaction médicamenteuse majeure." Ce risque estimé avait augmenté par rapport à 8,4 % en 2005. De nombreux médicaments et toxines sont décomposés dans l'organisme par une enzyme vitale appelée CYP3A4, que l'on trouve principalement dans le foie, ce qui permet à l'organisme de les éliminer. Il a été constaté que le pamplemousse interfère avec le processus de métabolisation, permettant au médicament de s'accumuler dans le corps, ce qui peut être dangereux. La molécule de CBD semble avoir un effet similaire, ce qui est assez inquiétant, car environ 60 % des médicaments sur le marché interagissent avec les enzymes CYP3A4. Consultez le site du gouvernement pour savoir quels médicaments n'interagissent pas bien avec le pamplemousse et donc potentiellement avec le CBD.


Consultez toujours votre prestataire de soins de santé, avant d'utiliser le CBD, pour obtenir des conseils médicaux spécifiques à vos besoins. Le CBD est déconseillé aux femmes enceintes et aux mineurs.


Une autre source d'inquiétude est le manque de fiabilité de la pureté et du dosage du CBD dans les produits.

Une étude publiée par l'Institut national de la santé a montré que les produits étaient mal étiquetés, 26 % d'entre eux contenant moins de CBD que l'étiquette et 43 % en contenant plus, ce qui indique un degré élevé de variabilité et une mauvaise normalisation des produits en ligne. Les produits à base d'huile étaient plus susceptibles d'être exacts (45 % contre 25 % pour la teinture et 12,5 % pour le liquide de vaporisation) et présentaient un pourcentage d'écart plus faible. Les produits à base d'huile présentaient également une gamme de concentration plus élevée. Outre les erreurs d'étiquetage du CBD, le THC a été détecté dans 21 % des échantillons. Cette étude note également que les produits contenant du THC pourraient avoir des concentrations suffisantes pour produire une intoxication chez les enfants.

Les effets secondaires plausibles du CBD

En dehors des précautions d’usage susmentionnées, le CBD peut générer certains effets secondaires. Parmi eux :

  • Une perte d’appétit et des nausées : si vous constatez que l’usage d’huile de CBD engendre ces effets, réduisez les dosages dans un premier temps puis faites appel à votre médecin
  • Une somnolence : à trop forte dose, l’huile de CBD peut entraîner des effets de somnolence. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est déconseillé de prendre le volant après avoir consommé du CBD
  • Une baisse de la pression artérielle entraînant des vertiges
  • Une sensation de bouche sèche
  • Des troubles du sommeil
  • Des diarrhées ou de la constipation

Comment consommer du cannabidiol ?

La façon la plus sûre de prendre du CBD est par voie orale, sous forme de comprimé, de produit à mâcher ou d’huile. Évitez les produits synthétiques à base de CBD vendus illégalement, parfois appelés "spice" ou "sels de bain". Ces produits ont provoqué des réactions psychotiques chez certaines personnes et présentent un risque majeur pour la santé. Pour les adultes, le CBD semble être un plutôt sûr même s’il peut présenter certains effets secondaires comme évoqué plus haut, et qu’il ne doit en aucun être considéré comme un médicament.

Quel usage de l'huile de CBD peut-on faire ?

Bien qu'il n'y ait pas encore eu d'études humaines à grande échelle sur le CBD, il existe des preuves scientifiques que l'huile peut soulager la douleur, réduire l'anxiété et la dépression, atténuer les effets secondaires du traitement du cancer, réduire les crises d'épilepsie et abaisser la tension artérielle, ainsi que produire des effets anti-inflammatoires et d'autres effets bénéfiques.
La Mayo Clinic rapporte que si le cannabidiol (CBD) est généralement bien toléré, il peut provoquer des effets secondaires tels que la sécheresse de la bouche, la diarrhée, la réduction de l'appétit, la somnolence et la fatigue. Certains utilisateurs ont également signalé avoir été victimes de nausées et d'irritabilité.

Non le CBD n’est pas dangereux pour la santé

Le 14 décembre 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a officiellement recommandé que le cannabidiol (CBD) ne soit pas classé au niveau national comme substance contrôlée. Ce même communiqué insiste sur le fait que le CBD ne puisse pas être considéré comme une drogue stupéfiante contrairement au cannabis. Cette information a fait couler de l’encre, puisque l’OMS dans son communiqué revendique clairement l’absence d’abus et d’effets nocifs du CBD à l’état pur. En faisant cette déclaration, l’OMS marque bien l’absence d’amalgame entre le cannabis - identifié comme stupéfiant par l’organisation mondiale de la santé - et le CBD, Cette déclaration est le résultat de nombreuses études menées par des professionnels de la santé. L’OMS va plus loin encore en admettant que les produits à base de cannabidiol peuvent effectivement avoir des bénéfices sur la santé.
Rappelons que l’OMS est fréquemment consulté par toutes les autorités sanitaires du monde entier et que ses études ont influencé les législations sanitaires de chaque pays qui adaptent leur politique de répression en fonction des recommandations de cet organisme.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nos huiles de chanvre CBD

POUR RÉDUIRE STRESS, INSOMNIES & AMÉLIORER VOTRE BIEN-ÊTRE

CONSULTÉS RÉCEMMENT